jeudi 16 juin 2016

Kiri tanto

Une curiosité qui est passé en ce début d'année à l'atelier, il s'agit d'un kiri tanto.



On trouve très peu d'éléments d'informations sur ce type de lame. On dit qu'à l 'origine il était utilisé sur les champs de bataille pour "récupérer" la tête des guerriers vaincus, et qu'à l'époque Edo il était porté par les jardiniers. N'ayant lu qu'une seule fois ces infos, je ne sais si c'est correct.
Ici la lame a été repolie et la poignée re-tressée en soie naturelle du Japon.




Ici la poignée dans son tressage d'origine.


mardi 19 janvier 2016

Masques et marionnettes pour un spectacle

Il s'agit d'une création d'accessoires et de marionnettes pour L'oiseau bleu, spectacle mis en scène par Saturnin Barré avec la compagnie Tribu d'essence.
Deux marionnettes d'un bébé et d'un embryon, en mousse taillée, mousse polyuréthane souple et latex et deux masques en latex à partir du moulage d'un des comédiens de la troupe.
Pour la peinture, j'ai été épaulé par Bruno Tesse, avec qui je collabore depuis des années.
Travail réalisé en août et septembre 2015.



 Une première empreinte du visage a été faite en silicone peau et une chape en plâtre. Le tirage est fait en plastiline chauffée (donc liquéfiée). Une fois refroidi, il est retravaillé, pour enlever les imperfections de moulage, ainsi que les yeux qui sont ouverts et complétés avec des yeux en résine.
 Un moulage en plâtre est réalisé, et un trempage de latex coloré.





 Les masques et les marionnettes sont peints à l'aérographe et à l'acrylique.



Peinture en court de réalisation. Bruno s'est occupé de terminer les yeux et les sourcils.


 Peinture finalisée.

Essayage sur scène.









mercredi 23 décembre 2015

Création d'un koshirae pour un katana.

Création originale d'un katana pour un ami, pratiquant de Iaïdo.


Saya renforcé en saménori. Laquage urushi (laque naturelle japonaise), un anneau sculpté et un anneau incrusté de nacre.
Kojiri forgé en cuivre patiné noir, forgé par Pablo Nasca.
Sageo en soie naturelle, piquée à la main.

Original creation of a katana for a friend, practicing Iaido.
Saya reinforced with saménori. Lacquering urushi (Japanese natural lacquer), a ring carved and an other inlaid with mother of pearl ring.
Kojiri forged black patinated copper, forged by Pablo Nasca.
Sageo natural silk, stitched by hand.









Polissage de la lame et restauration du koshirae d'un Ko wakisashi

 Le saya est recouvert de cuir grenelé.
 Le kozuka est de la période Edo.
La tsuka est tressée en soie naturelle.
 Les menukis en forme de feuille de Chène, sur un samé laqué.
 La lame provient d'un tachi raccourci, période probablement milieu Koto.

Le hamon est en suguha, et le hada d'un beau masamé.

dimanche 10 mai 2015

Koshirae de katana, travail accompli.

Nouvelle monture pour une lame ancienne, province de Mino.
Laque en urushi, reliefs donnés par yoshinogami (papier de riz) et poudre de pierre de polissage.
Les particules brillantes sont de l'acier des sabres japonais que j'ai poli durant des années.

New mounting for an old sword, province of Mino.
Urushi lacquer, the reliefs given by yoshinogami (rice paper) and polishing stone powder.
The bright particles are steel of Japanese swords I polished for years.



Le kojiri est en cuivre forgé par Pablo Nasca, http://www.pablonasca.tumblr.com/

The Kojiri is copper forged by Pablo Nasca,  http://www.pablonasca.tumblr.com/



Le samé vient de l'ancienne poignée et a été recollée grain par grain sur certaines parties.

The samé comes from the ancient handle and was glued grain by grain on some parts.



Particules d'acier.

Steel particles.