mercredi 5 octobre 2011

Tatara, de l'acier pour les katanas.

Voici une vidéo réalisée lors d'un tatara, opéré par Dominique Bargiel et son association le K12.


Tatara ! par oreltroimille

dimanche 2 octobre 2011

Les enveloppes d'un sabre, 2.

Mise aux cotes définitives de la tsuka. En parallèle, le samé est humidifié et re-cintré et séché plusieurs fois, afin d'épouser au maximum les galbes de la tsuka. Les ajustements se font petit à petit.

Simulation du tressage "vite fait" pour vérifier la longueur par rapport aux passes du tsukaito (gallon de soie), et surtout pour anticiper le placement des menukis. Pour se faire, une bande de papier est placée au préalable entre la tresse et le samé. Les losanges et et la silhouette des menukis sont tracés au crayon, dessus. Les connaisseurs auront décelé que sur la photo les passes de tsukaito sont faites dans le même ordre, alors que sur le tressage définitif, elles s'alterneront.

Le koiguchi en corne de buffle noir est ébauché et emboîté sur l'embouchure du saya.
Ici, exceptionnellement, un renfort supplémentaire en corne est placé sur le côté du tranchant, sur les premiers centimètres.